Site personnel de Xavier BUROT alias Xébiaut.

http://xebiaut.free.fr/
Le site de Xeb
Accueil du site > Monsieur Xavier > Mes coups de coeur > Culturel > Mes chanteurs préférés > Cabrel Francis > Les chevaliers Cathares
Les auteurs Xébiaut
Date de création 11 février 2007
Date de dernière mise à jour 12 juin 2007
Nombre de commentaires commentaire
Pour publier un lien de cette article sur Facebook

Mes chanteurs préférés

Les chevaliers Cathares

Paroles et Musique : Francis Cabrel - "Quelqu’un de l’intérieur" © 1983


Bien que je sois athée et que la religion cathare préconisait pour ses pasteurs une abstinence sexuelle (ce qui n’est pas vraiment mon truc), leur massacre par l’église catholique montre la distance qu’il peut exister entre la théorie ("Aimer vous les uns les autres", "Tu ne tueras point", etc.) et la pratique (torture, élimination systématique, conversion obligatoire, etc.).

Cette chanson démontre aussi que malgré toutes ces persécutions, la culture cathare a réussi à perdurer jusqu’à nos jours. Comme quoi,si on peut détruire les corps, il en est autrement des pensés que ceux-ci véhiculent.


Stèle commérative du massacre des cathares Les chevaliers Cathares
Pleurent doucement
Au bord de l’autoroute
Quand le soir descend
Comme une dernière insulte
Comme un dernier tourment
Au milieu du tumulte
En robe de ciment
La fumée des voitures
Les cailloux des enfants
Bucher de cathares (1) Les yeux sur les champs de torture
Et les poubelles devant
C’est quelqu’un du dessus de la Loire
Qui a du dessiner les plans
Il a oublié sur la robe
Les tâches de sang
On les a sculptés dans la pierre
Qui leur a cassé le corps
Le visage dans la poussière
De leur ancien trésor
Sur le grand panneau de lumière
Racontez aussi leurs morts
Les chevaliers Cathares
Y pensent encore
N’en déplaise à ceux qui décident
Du passé et du présent
Ils n’ont que sept siècles d’histoire
Ils sont toujours vivants
J’entends toujours le bruit des armes
Et je vois encore souvent
Bucher des cathares (2) Des flammes qui lèchent des murs
Et des charniers géants
Les chevaliers Cathares
Pleurent doucement
Au bord de l’autoroute
Quand le soir descend
Comme une dernière insulte
Comme un dernier tourment
Au milieu du tumulte
En robe de ciment

Dernière mise à jour du site : 4 août 2013 | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | squelette | Habillage : Rouge sang | © 2006-2017 – Xébiaut