Site personnel de Xavier BUROT alias Xébiaut.

http://xebiaut.free.fr/
Le site de Xeb
Accueil du site > Monsieur Xavier > Mes coups de coeur > Culturel > Mes chanteurs préférés > Eagles > Hotel California
Les auteurs Xébiaut
Date de création 3 mars 2008
Nombre de commentaires commentaire
Pour publier un lien de cette article sur Facebook

Mes chanteurs préférés

Hotel California

Paroles et musique : Don Felder, Glenn Frey & Don Henley - "Hotel California" © 1976


J’adore cette chanson premièrement car c’est l’un des rares slow que j’arrive à danser (LOL !!!) et surtout elle me fait penser à un professeur exceptionnel que j’ai eu au Collège : Monsieur Lejeune. Il a été mon professeur d’anglais et de latin.

Sa gentillesse et sa patience m’a marqué et est surement pour une bonne part dans ce que je suis devenu.

C’est lui qui m’a fait connaître cette chanson et qui, lors d’un de ses cours d’anglais, nous en a expliqué la signification.


On a dark desert highway, cool wind in my hair
Warm smell of colitas rising up through the air
Up ahead in the distance, I saw a shimmering light
My head grew heavy, and my sight grew dimmer
I had to stop for the night
There she stood in the doorway ;
I heard the mission bell
And I was thinking to myself,
’This could be Heaven or this could be Hell’
Then she lit up a candle and she showed me the way
There were voices down the corridor, I thought I heard them say…
 
Welcome to the Hotel California
Such a lovely place, such a lovely place
Plenty of room at the Hotel California
Any time of year, you can find it here
 
Her mind is Tiffany-twisted, She got the Mercedes Benz
She’s got a lot of pretty, pretty boys, that she calls friends
How they dance in the courtyard, sweet summer sweat.
Some dance to remember, some dance to forget
So I called up the Captain, ’Please bring me my wine’
He said, ’We haven’t had that spirit here since 1969’
And still those voices are calling from far away
Wake you up in the middle of the night
Just to hear them say…
 
Welcome to the Hotel California
Such a lovely place, such a lovely face
They livin’ it up at the Hotel California
What a nice surprise, bring your alibis
 
Mirrors on the ceiling, the pink champagne on ice
And she said ’We are all just prisoners here, of our own device’
And in the master’s chambers, they gathered for the feast
They stab it with their steely knives, but they just can’t kill the beast
Last thing I remember, I was running for the door
I had to find the passage back to the place I was before
’Relax’ said the nightman, We are programed to receive.
You can check out any time you like, but you can never leave
 

Traduction en français

 
Sur une sombre autoroute déserte, un vent frais dans mes cheveux,
Au loin, j’ai vu une lumière scintiller
Ma tête devenait lourde, et ma vision devenait floue
Je devais m’arrêter pour la nuit
Là elle attendait sur le pas de la porte
J’ai entendu la cloche de la mission
Et j’ai pensé,
"Ca pourrait être le paradis ou bien l’enfer"
Puis elle a allumé une bougie et elle m’a montré le chemin
Il y avait des voix en bas du couloir
Je crois que je les aient entendues dire…
 
Bienvenue à l’Hotel California
Quel bel endroit,
Quel joli cadre
Plein de chambres à l’Hotel California
A n’importe quel moment de l’année vous pouvez en trouver ici
 
Son nom est Tiffany-twisted, elle a une Mercedes Benz
Elle a beaucoup de beaux garçon qu’elle appelle mes amis
Ils dansent dans la cour doux été transpirant
Quelques danses pour se souvenir, quelques danses pour oublier
 
Alors j’ai appelais le Capitaine "S’il vous plaît apportez moi mon vin"
IL dît "nous n’avons pas eu cette crue ici depuis 1969".
Et toujours ces voix qui appellent de loin,
Vous réveillent au milieux de la nuit
Juste pour les entendre dire
 
Bienvenue à l’Hotel California
Quel bel endroit,
Quel joli cadre
Ils ont la belle vie à l’Hotel California
Quelle bonne surprise, apportez votre alibis
 
Des miroirs au plafond
Du champagne rose dans la glace
 
Elle a dit "Nous sommes tous prisonniers de nos propre décisions"
Et dans la chambre du maitre il se sont rassemblé pour le festin
Ils l’on poignardé avec leur couteaux affutés
Mais il ne peuvent pas tuer la bête
 
La dernière chose dont je me souviens,
J’étais en train de courir vers la porte
Je devais trouver le chemin du retour
De l’endroit d’où je venais
"Relaxe" a dit le veilleur
Nous sommes programmés pour recevoir,
Vous pouvez vérifier à n’importe quel moment,
Mais vous ne pourrez jamais partir"
 
Hotel California - The Eagles

Dernière mise à jour du site : 4 août 2013 | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | squelette | Habillage : Rouge sang | © 2006-2017 – Xébiaut